Oiseaux de l’Altiplano du Chili

Les espèces les plus répandues dans le Nord du pays et dans l’Altiplano.

 

Condor des Andes – Cóndor de los Andes (Vultur gryphus)

Condor des Andes

Oiseau symbole des Andes, le condor est présent dans toute la cordillère, du Nord au Sud. On le repère facilement à sa grande taille (entre 100 et 120 cm) et son vol majestueux : son envergure dépasse les 3 m et il utilise les courants pour se déplacer sans battre les ailes. Il se distingue aussi par sa tête et son cou pelés, une collerette blanche et une crête chez le mâle. La vue excellente de cet oiseau charognard l’aide à très bien repérer sa nourriture : animaux et poissons morts.

 

Flamant des Andes – Parina grande (Phoenicopterus andinus)

Flamant des Andes, Parina grande

Ce grand (1,10 à 1,20 m) flamant rose est l’une des trois espèces vivant au Chili, surtout aux altitudes intermédiaires entre 2300 et 3500 m. Sa tête, son cou et sa poitrine sont rouge rosé, son bec noir et jaune, ses pattes jaune clair. Il recherche sa nourriture dans des plans d’eau salée peu profonde et on le trouve en nombre par exemples dans le Salar d’Atacama ou dans le salar de Surire.

Voir nos photos

 

Flamant du Chili – Flamenco chileno (Phoenicopterus chilensis)

Flamant du Chili

Ce flamant d’environ 1 m a le plumage rose saumon, avec quelques taches plus foncées. Son long bec crochu est noir à l’extrémité, les pattes rose clair. On le trouve dans des plans d’eau de faible profondeur, notamment dans la réserve Los Flamencos dans le nord du Chili, dans la réserve El Yali au sud de Valparaiso, sur l’île de Chiloé ou en Patagonie.

 

Flamant de James – Parina chica (Phoenicopterus jamesi)

Flamant de James, Parina chica

Son corps de 90 cm en moyenne est rose clair avec des taches rose foncé, son bec jaune et noir, ses pattes couleur brique. Son cou et ses pattes sont moins grands que chez les deux autres flamants du Chili, son allure est plus délicate. On le trouve dans tout le Chili, notamment dans le Nord : désert d’Atacama, parc national Nevado de Tres Cruces, etc.

 

Suri del norte – ñandu de la Puna (Rhea pennata tarapacensis)

Suri de la puna, Rhea pennata tarapacensis

Il existe plusieurs espèces de nandous en Amérique du Sud, et celle-ci est endémique de la zone altiplanique chilienne, bolivienne et une petite partie du sud du Pérou. Le suri del norte possède un bec et une tête gris, un cou et un dos gris brunâtre avec le bout des plumes blanches. Son flanc est blanc, il a trois doigts au lieu de deux. Le mâle a de très longues plumes sur les côtés du corps. Haute d’en moyenne 95 cm, cette espèce vit à partir de 3 500 mètres d’altitude.

 

Avocette des Andes – Caití (Recurvirostra andina)

Avocette des Andes, Caití © Kurt Cotoaga

Cette avocette mesure de 45 à 48 cm et se caractérise par un plumage moitié blanc moitié noir, avec un long bec fin noir, recourbé vers le haut à l’extrémité, qui l’aide à trouver sa nourriture (petits invertébrés). Elle vit dans les lacs des hauts plateaux du Nord du Chili, comme la laguna Chaxa, par exemple.

 

Ouette des Andes – Guallata andina ou Piuquén (Chloephaga melanoptera)

Ouettes des Andes

Cet oiseau aquatique migrateur mesure de 75 à 80 cm, il est de couleur blanche, la queue et les ailes noires, son petit bec et ses pattes roses. L’ouette des Andes vit en couple ou en groupe près des rivières, des lacs et des marais.

 

Foulque ardoisée – Tagua andina (Fulica ardesiaca)

Foulque ardoisée, Tagua andina

Cet oiseau aquatique de 45 à 50 cm est de couleur ardoise, avec un bec jaune et parfois blanc, un front pourpre ou blanc. Le dessous de sa queue est un peu blanc. La foulque ardoisée vit dans les marais et lacs de l’extrême Nord du Chili.

 

Foulque cornue – Tagua cornuda (Fulica cornuta)

Foulque cornue, Tagua cornuda © Carlos Silva-Quintas

Comme les autres foulques, la foulque cornue est un oiseau aquatique. Mais elle aime l’altitude et on la trouve plutôt dans l’extrême Nord du pays, par exemple autour du lac Miñiques où elle est protégée. Elle mesure de 51 à 62 cm, son plumage est noir ou gris très foncé, son bec jaune surmonté d’une sorte de houppette.

 

Foulque géante – Tagua gigante (Fulica gigantea)

Foulque géante, Tagua gigante

La foulque géante mesure de 62 à 66 cm et présente un corps massif de couleur noire. Son front est jaune, son bec rouge et jaune, ses pattes sont rouges également avec de longues griffes. Elle vit dans les lacs et lagunes de l’Altiplano, dans le Nord du Chili, entre 4000 et 4600 m, et même jusqu’à 4800 m au lac Cotacotani. La foulque géante a aussi la particularité de fabriquer d’immenses nids en plate-forme flottant sur l’eau, pour couver ses œufs en août et en décembre. La grande majorité de ces oiseaux au Chili habitent dans le parc national Lauca.

 

Foulque à front rouge – Tagua de frente roja (Fulica rufifrons)

Foulque à front rouge, Tagua de frente roja © Mateo Barrenengoa

Cet oiseau aquatique vit dans tout le Chili jusqu’à 1000 m d’altitude. Il doit bien sûr son nom à la couleur rouge de son « front », le bec et les longues pattes sont jaunes, le corps noir. Il mesure environ 40 cm et se nourrit à la superficie de l’eau, le plus souvent au milieu de la végétation. La foulque à front rouge nidifie en septembre-octobre.

 

Gallinule d’Amérique – Tagüita del Norte (Gallinula galeata)

Gallinule d'Amérique, Tagüita del Norte, Gallinula galeata

De la famille des Rallidés, la gallinule d’Amérique est présente sur tout le continent, fréquentant les lacs d’eau douce, les étangs, les marais et autres zones humides terrestres. Son plumage est noir, avec quelques plumes blanches sur les côtés et les caudales. Son puissant bec est rouge, son extrémité est jaune. Ses grandes pattes vertes se terminent par de longs doigts. Omnivore, elle se délecte de plantes aquatiques et terrestres, de graines, de baies, de mollusques et parfois d’œufs d’autres espèces. La femelle peut effectuer deux couvées lors de la saison de reproduction ; les juvéniles sont autonomes très jeunes et se nourrissent seuls au bout de quelques jours seulement.

 

Gallinule à face noire – Pollona pintada (Gallinula melanops)

Gallinule à face noire, Pollona pintada, Gallinula melanops

La gallinule à face noire vit dans la majorité des pays sudaméricains. Elle fréquente les zones humides, les lagunes et les lacs d’eau douce. Son plumage est gris ardoise, tacheté de blanc sur les côtés, et son dos sont gris-brun. Ses rémiges d’autant plus foncé, comme le milieu de la tête. Il existe trois sous-espèces qui varient au niveau de leur taille principalement. Elle est surtout observable dans l’eau, à la recherche de nourriture, principalement des plantes aquatiques. La gallinule à face noire bavarde et caquète particulièrement lorsque la nuit tombe.

Voir nos photos

 

Foulque à jarretières – Tagua Comun (Fulica armillata)

Foulque à jarretières, Tagua Comun Fulica armillata

Cette espèce de foulque, présente du Petit Nord jusqu’à la région de Magallanes, vit dans tous types de points d’eau. D’une cinquantaine de centimètres, elle fait partie des plus grandes foulques présentes sur le territoire chilien. Elle se distingue de ses congénères par son bec et plaque frontale jaune clair, tachés de marron entre les deux parties. Ses pattes sont rouges, avec quelques nuances verdâtres. Bonne plongeuse et nageuse, la foulque à jarretière vole peu, et préfère marcher si besoin. En chilien, il existe une expression employée pour faire des ricochets sur l’eau, ‘‘hacer taguas o taguitas’’, inspirée de la démarche de cette foulque lorsqu’elle se déplace sur l’eau.

 

Timanou Quioula – Perdiz de la Puna ou Kiula (Tinamotis Pentlandii)

Tinamou quioula

Le Tinamou Quioula est un petit oiseau à l’allure de poule, appartenant à la famille des Tinamidae. On peut le rencontrer dans les Andes, et plus précisément dans la Puna (d’où son nom espagnol) et l’Altiplano.

 

Sarcelle de la Puna – Pato puna (Anas puna)

Sarcelle de la Puna, Pato puna © Denisse Araya Soulat

Cet oiseau se distingue par ses caractéristiques physiques : un bec bleu, une tête moitié noire moitié blanche, de fines rayures sur les flancs. Il mesure 45 cm et est assez timide. On peut le voir dans les rivières, lacs et marais du Nord du Chili.

 

Pluvier de la Puna – Chorlo de la Puna (Charadrius alticola)

Chorlo de la Puna

Présent dans l’Altiplano du Chili, de l’Argentine, de Bolivie et du Pérou, le Pluvier de la Puna vit en couple ou en solitaire dans les lagunes andines, les bofedales et autres points d’eau peu profonds, entre 2200 et 5000 mètres d’altitude. D’environ 17 centimètres de long, cet oiseau arbore un plumage globalement blanc en dessous et brun-gris au-dessus. Il se reconnaît des autres pluviers par son épais bandeau transversal noir, allant d’un œil à l’autre, accompagné de deux traits sourciliers de la même couleur. Mais surtout, par sa couronne rousse, plus ou moins intense en fonction des spécimens. Ses pattes sont fines et noires.

 

Pic des rochers – Carpintero andino (Colaptes rupicola)

Pic des rochers Pitio del Norte Colaptes rupicola

Le pic des rochers (Colaptes rupicola) est un oiseau qui fréquente les espaces ouverts et les lisières de forêt, souvent situé dans l’Altiplano entre 2000 et 5000 mètres d’altitude. Il se nourrit d’insectes le plus souvent sur le sol. En moyenne il mesure 32 cm et pèse entre 140 à 200 gr. Reconnaissable à son bec long, fort et noir, à sa tête beige avec une calotte noir. Le dos est noir tacheté de beige crème. Le flanc est crème et la gorge est légèrement tacheté au niveau de la gorge. Il se reproduit en colonies d’une dizaine de couples au moins. Il construit son nid au sol sur des falaises, des talus ou des terrains rocailleux. La couvée comprend de 2 à 4 poussins qui sont nourrit par les 2 parents.

 

Colibri d’Arica – Picaflor de Arica (Eulidia Yarellii)

Colibri d'Arica

Le Colibri d’Arica est une espèce de Colibri de la sous-famille des Trochilinae. Il mesure habituellement 7 à 9 centimètres, selon le sexe (les femelles sont plus petites). Tandis que l’espèce se répartissait autrefois entre le Pérou et le Nord du Chili, ces petits oiseaux sont maintenant en voie de disparition et on ne les trouve plus que dans la région d’Arica, dont ils portent le nom. En 2007, on estimait qu’il n’en restait que quelque 1200 dans le monde.

Voir nos photos

 

Conirostre cendré – Mielerito gris ou Comosebo Chico (Conirostrum Cinereum)

Conirostre cendré

Le Conirostre cendré appartient à la famille des Thraupidés. C’est un petit oiseau gris, aux sourcils blancs et au ventre clair. Il se fait également appeler Sucrier à front blanc, et mesure environ 13 centimètres. On le trouve de la Colombie au nord du Chili.

Voir nos photos

 

Jacarini noir – Negrillo (Volatinia jacarina)

Jacarini noir, Negrillo, Volatinia jacarina

Ce Thraupidé vit dans les zones terrestres humides à sèches de toute l’Amérique latine. Au Chili, il vit surtout dans le Nord, dans la région d’Arica et Parinacota. Le dimorphisme sexuel est bien présent puisque le mâle est entièrement noir et la femelle est fauve-olive striée de noir. Cette espèce se nourrit essentiellement d’herbes et de graines. Elle vit en couple durant la saison des amours, et en dehors de cette période en groupes composé de plusieurs espèces d’oiseaux granivores.

 

Chardonneret de Magellan – Cabecita negra (Spinus magellanicus)

Chardonneret de Magellan, Cabecita negra, Spinus magellanicus

Vivant dans divers biotypes et environnement du sud de l’Amérique, le chardonnet de Magellan vit au Chili dans les bosquets semi-humides à arides de la région de l’altiplano, entre 2000 et 4000 mètres d’altitude. D’une douzaine de centimètres, le plumage du mâle est jaune, ponctué de noir au niveau de la tête, du dos et des rémiges. La femelle est pus terne et sans la tête noire. On le trouve au sol ou dans les buissons s’alimenter en graines et en bourgeons.

 

Géositte à ailes rousses – Minero Cordillerano (Geositta rufipennis)

Géositte à ailes rousses, Minero Cordillerano, Geositta rufipennis

Logeant dans les zones rocheuses et broussailleuses de moyenne à haute altitude des Andes, la géositte à ailes rousses est un passereau commun de taille moyenne. Elle est reconnaissable par ses couleurs ternes, beige-gris et roux, mais on la reconnait avant tout par son large sourcil pâle. Il est également possible de l’apercevoir dandiner le long des routes, ou se nourrir en compagnie d’autres oiseaux granivores.

 

Toui à bandeau jaune – Perico cordillerano (Psilopsiagon aurifrons)

Toui à bandeau jaune Perico cordillerano, Psilopsiagon aurifrons

On retrouve le Toui à bandeau jaune dans les montagnes rocheuses, les champs cultivés, la pré-puna, ou encore dans les contreforts de la cordillère, entre 2000 et 4000 mètres d’altitude. Au Chili, il vit particulièrement dans les régions de Parinacota jusqu’à Coquimbo. D’une vingtaine de centimètres, il arbore un plumage entièrement vert citron, un bec abricot et plusieurs ailes externes bleutées. Rapide et timide, il est difficile à observer.

PLUS D'INFO SUR LE CHILI

EXEMPLES DE CIRCUITS

CRÉEZ VOTRE VOYAGE SUR MESURE

1) Remplissez notre formulaire et l'un de nos conseillers voyages prendra contact avec vous.

2) Grâce à notre connaissance du terrain nous vous proposons des circuits personnalisés et hors des chemins traditionnels.

3) Nous vous accueillons dès votre arrivée sur place.

4) Vous bénéficiez d'un suivi et d'une assistance 7j/7 et 24h/24 durant votre séjour.

error: Contenu est protégé.