Faune aviaire du Chili vivant dans les forêts et les montagnes

Les principales espèces d’oiseaux vivant dans les forêts humides et les steppes patagonniques du Chili.

 

Nandou de Darwin (Pterocnemia pennata)

Nandu de Darwin

Ce gros oiseau proche de l’autruche peut peser jusqu’à 20 kg. Le suri ne vole pas mais court très vite. Il se nourrit d’herbe, de graines et parfois d’insectes. En octobre-novembre, les suris couvent pendant six semaines jusqu’à 30 œufs, dans un nid creusé dans le sol. On le trouve en Patagonie australe dans les régions d’Aysén et de Magellan. C’est une espèce très menacée.

Voir nos photos

 

Pic du Chili – Pitigüe o Carpintero pitio (Colaptes pitius, Picidae)

Pic du Chili

Connu également sous le nom de « Pitío », il est originaire du Chili et d’Argentine. Adaptable, il vit entre la côte et la précordillère, on le retrouve du Nord au Sud, de Copiapo jusqu’à la région Puerto Natales. Cet oiseau de taille moyenne mesure environ une trentaine de centimètres à l’âge adulte. Ses pattes sont solides et comptent quatre longs doigts aux griffes puissantes, tournés deux à deux vers l’avant et vers l’arrière. Sa tête et sa queue sont foncées, ses yeux sont jaunes et l’ensemble de son plumage est zébré entre le châtain clair et couleur café. Il se nourrit essentiellement de fourmis, de petits insectes et de larves, qu’il trouve sous la terre ou dans les troncs d’arbres tombés, qu’il perfore à l’aide de son puissant bec.

 

Le pic de Magellan – Carpintero negro (Campephilus magellanicus)

Pic de Magellan, Campephilus magellanicus, estancia Bahia Esperanza

Le pic de Magellan est une espèce qui vit le long des Andes dans les forêts du sud du pays. Il mesure entre 36 et 38 cm. Les mâles pèsent entre 310 et 360 gr, les femelles sont plus petites et pèsent entre 270 et 310 gr. Le dimorphisme sexuel est important. Les mâles ont la tête pourpre et une crête et celle des femelles est noirs avec une coloration rouge à la base du bec. Ces pics ont le corps noir avec une tache blanche dans le milieu du dos. Ils se nourrissent d’insectes. La reproduction se fait entre la fin de l’automne et le début de l’hiver. La ponte comprend de 1 à 4 œufs. Comme tous les pics on le repère facilement par le bruit qu’il émet quand il tambourine le tronc d’un arbre. Par ce comportement, il communique avec ses congénères, trouve des larves et coléoptères et creuse des cavités pour y pondre ses oeufs.

 

Pic bûcheron – Carpintero chico (Veniliornis lignarius)

Pic bûcheron, Carpintero chico (Veniliornis lignarius)

Le pic bûcheron est le plus petit de son espèce. D’un peu moins de 20 cm, il loge dans une multitude d’habitats, tels que les maquis, les pâturages, les vergers, les forêts tempérées et autres zones boisées. Présent également en Bolivie et en Argentine, il vit au Chili dans les régions du Petit Nord jusque dans la région des lacs. Ce Picidé présente une légère différence physique entre le mâle et la femelle. Le mâle possède effectivement des plumes rougeâtres sur la nuque. Le plumage du pic bûcheron oscille entre le gris, le noir et le brun, strié de différentes manières sur les parties inférieures et supérieures. La tête est blanche, avec une couronne ainsi qu’une bande oculaire noires.

 

Tourco rouge-gorge – Chincol (Zonotrichia Capensis)

Tourco rouge-gorge, Chucao © Matt Brady

Le tourco rouge-gorge vit de la VIIe Région du Maule jusqu’à la XIe Région d’Aysén. Son plumage en partie rougeâtre le distingue, comme son puissant cri, bon présage selon les croyances populaires. Il vit en couple dans les forêts, aime observer mais n’est pas facile à voir.

 

Phrygile de Patagonie – Cometocino Patagónico (Phrygilus patagonicus)

Phrygile de Patagonie – Cometocino Patagónico

Le phrygile de Patagonie est répandu dans le Sud du Chili. On peut l’observer dans les hautes forêts et dans la steppe patagonique ; il est également présent à proximité des zones urbaines. Une partie de sa population migre en hiver dans le centre du pays, allant jusqu’à Coquimbo. Sa tête, son bec, sa queue et quelques rémiges sont gris foncé, son dos est orangé et son ventre vert-jaune. La femelle est semblable, un peu moins criarde. Pas farouche, ses chants sont longs et mélodieux.

 

Pluvier oréophile – Chorlo de campo (Oreopholus ruficollis)

Pluvier oréophile, Chorlo de campo, Oreopholus ruficollis

Le pluvier oréophile est un oiseau limicole originaire du sud du continent sud-américain. Il migre chaque année fin mars jusqu’à la fin septembre au sud de l’Equateur, dans l’est de l’Argentine et au sud-est du Brésil mais se reproduit de juin à septembre en Terre de Feu. Il vit dans les zones d’altitude semi-arides, des zones sableuses mais aussi dans les champs et prairies de basses altitudes. Son plumage est de couleur crème-sable, strié de brun sur les ailes et le dos. Ses yeux sont noirs, continués par un trait oculaire de la même couleur et contrasté par des sourcils blanc-crème. Cette espèce s’observe généralement en moyens et grands groupes, à la recherche de nourriture.

 

Chouette des terriers – Pequén (Athene cunicularia)

Chouette des terriers, Pequén © Mateo Barrenengoa

Aussi appelée chevêche des terriers, cette chouette vit du Nord du Chili jusqu’à Valdivia en Patagonie des lacs. Son plumage est couleur café avec des taches blanches, le bec jaune clair. Elle vit dans des endroits où la végétation est peu abondante, le long des côtes ou dans la montagne, dans des terriers ou des abris rocheux. La chouette des terriers est diurne, se nourrissant de souris, d’insectes, de petits oiseaux. Elle nidifie entre octobre et décembre.

 

Faucon aplomado – Halcón perdiguero Falco femoralis)

Halcón perdiguero, juvenile

Cette espèce de rapace s’observe généralement en couple dans tout type d’habitat et dans toutes les régions du Chili : steppe patagonique, zones désertiques, points d’eau, bofedales, zones rocheuses ou encore pâturages. Il s’adapte également à différents niveaux d’altitude. La femelle dépasse le mâle d’une dizaine de centimètres. La tête se caractérise par un front, des joues, des lores et sourcils chamois, une barre et des moustaches grises, un menton et gorge blancs. Le corps est globalement ponctué de crème, d’olive, de chamois, de gris, barré, bandé ou bien marqué de noir ou de brun-clair. Le juvénile est davantage brun. Il s’alimente principalement d’insectes et d’oiseaux.

 

Urubu à tête rouge – Jote de cabeza colorada Cathartes aura)

Urubu à tête rouge ou vautour aura (Cathartes aura)

Endémique du continent américain, l’urubu à tête rouge est présent dans tout le pays, et s’adapte à plusieurs types d’habitat. Il se caractérise par son plumage brun, son bec crochu et sa tête rouge écarlate entièrement dépourvue de plumes. Il se distingue également de ses congénères par ses rectrices et ses rémiges arborent des tonalités grises. Charognard avant tout, il lui arrive toutefois de chasser des proies telles que des jeunes lapins et hérons. On l’observe en majorité près des routes et des points d’eau à la recherche de carcasses d’animaux. Sa période de reproduction au Chili est entre septembre et octobre, son nid s’établit dans les cavités des collines désertiques du nord ou bien dans des vieux troncs d’arbres. Comme tout urubu, il joue avec les différents vents ascendants pour planer pendant une longue durée.

Voir nos photos

 

Buse de Patagonie – Aguilucho de cola rojiza (Buteo ventralis)

Buse de Patagonie – Aguilucho de cola rojiza

Endémique de l’Argentine et du Chili, la Buse de Patagonie vit dans les espaces ouverts des régions de Ñuble, des Lacs et de la Patagonie. Son plumage rougeâtre oscille vers des tons cannelle, roux et brun foncé. Le poitrail et le ventre sont parsemés de taches blanches. Ses ailes sont transversalement barrées de blanc. Vivant le jour, elle est très discrète et de ce fait, il est difficile de l’observer. Elle chasse reptiles, petits mammifères et parfois d’autres volatiles, avec une préférence pour la torcaza (pigeon du Chili). L’espèce est actuellement classée comme vulnérable.

 

Caracara montagnard – Caracara andino (Phalcoboenus megalopterus)

Caracara montagnard, Caracara andino, Phalcoboenus megalopterus

Ce falconidé à l’imposant bec jaune ciré de rouge vit dans les collines près du littoral et dans les hautes montagnes des Andes du nord et du centre du Chili. C’est un oiseau d’altitude, entre les 3500 mètres et 500 mètres d’altitude. Hormis son bec, il se reconnaît également par son plumage noir et son ventre blanc. Il chasse généralement en famille des insectes, invertébrés, rongeurs et petits oiseaux. Dans la culture Inca, il est considéré comme sacré.

 

Hibou des marais – Nuco (Asio flammeus)

Hibou des marais, Nuco, Asio flammeus

Cette espèce appartient à la famille des Strigidae. Elle évolue dans des espaces ouverts. Sa taille est d’environ 36 cm. Leurs yeux sont jaunes et le disque facial est beige gris et s’obscurcit autour des yeux. Le dessus des ailes est marron et beige et le corps est de couleur crème. Ses oreilles sont discrètes et de petite taille. Il niche sur le sol dans les herbes hautes proche des zones humides. La femelle pont de 5 à 7 œufs blancs. Cet oiseau s’alimente de petits mammifères et d’oiseaux qu’il chasse en fin de journée car, en effet il a des habitudes diurnes et crépusculaires.

PLUS D'INFO SUR LE CHILI

EXEMPLES DE CIRCUITS

CRÉEZ VOTRE VOYAGE SUR MESURE

1) Remplissez notre formulaire et l'un de nos conseillers voyages prendra contact avec vous.

2) Grâce à notre connaissance du terrain nous vous proposons des circuits personnalisés et hors des chemins traditionnels.

3) Nous vous accueillons dès votre arrivée sur place.

4) Vous bénéficiez d'un suivi et d'une assistance 7j/7 et 24h/24 durant votre séjour.

error: Contenu est protégé.