José Manuel Balmaceda, le président controversé

José Manuel Balmaceda est sans aucun doute l’un des personnages les plus controversés de l’histoire du Chili. Pour certains, il est l’homme d’État visionnaire qui a impulsé les transformations sociales et économiques du pays à la fin du XIXe siècle. Pour d’autres, il reste un tyran qui a provoqué la guerre civile de 1891.

José Manuel Balmaceda

Né à Santo Domingo le 19 juillet 1840 dans une famille de haute racine aristocratique, il adhère au libéralisme dès son plus jeune âge et se distingue comme un orateur exceptionnel. Pendant les années de présidence d’Aníbal Pinto, Balmaceda exerce ses fonctions à la Chambre des députés. C’est sous le gouvernement de Domingo Santa María que commence son accession politique en étant nommé successivement ministre des Affaires étrangères, de la Défense puis de l’Intérieur. Il devient bientôt le successeur officiel du président Santa Maria, se présentant en 1886, comme seul candidat à la présidence de la République du Chili avec un ambitieux programme politique. Cependant, une fois élu, les projets de Balmaceda se heurtent au Congrès qui aspire à diminuer le pouvoir présidentiel.

Conseil des ministres avec le Président Balmaceda

Pendant cette période, à la fin du XIXe siècle, les revenus élevés de l’industrie du nitrate ont fait du Chili un pays riche. Des circonstances dont Balmaceda a su tirer parti pour mener à bien deux de ses projets les plus ambitieux : un grand plan de travaux publics et une réforme de l’éducation publique qu’il a promus lors d’une série de voyages présidentiels à travers le pays. Il essayait ainsi de se présenter comme un président avec autorité et en même temps proche des citoyens, un président qui serait capable d’amener le progrès jusqu’aux endroits les plus reculés du Chili. Malgré toutes ces réalisations, la crise politique a éclaté en 1891.

Réunion de notables avec le Président José Manuel Balmaceda

La rupture est déclenchée par le refus du Congrès d’adopter la loi sur le budget de cette année-là. Balmaceda par conséquent se déclare comme la seule autorité et cette escalade finit par muer en une guerre civile. Après avoir appris l’échec des forces du gouvernement lors de la bataille de Placilla, le président Balmaceda, reste caché plusieurs jours avant de se suicider.

PLUS D'INFO SUR LE CHILI

EXEMPLES DE CIRCUITS

CRÉEZ VOTRE VOYAGE SUR MESURE

1) Remplissez notre formulaire et l'un de nos conseillers voyages prendra contact avec vous.

2) Grâce à notre connaissance du terrain nous vous proposons des circuits personnalisés et hors des chemins traditionnels.

3) Nous vous accueillons dès votre arrivée sur place.

4) Vous bénéficiez d'un suivi et d'une assistance 7j/7 et 24h/24 durant votre séjour.

error: Contenu est protégé.